Coronavirus: Taiwan estime que la Chine a bloqué son accord avec BioNTech



Coronavirus: Taiwan estime que la Chine a bloqué son accord avec BioNTech

par Yimou Lee et Ben Blanchard

TAIPEI (Reuters) – Taiwan a accusé pour la première fois directement mercredi la Chine d’avoir bloqué un contrat qu’elle avait passé avec BioNTech en vue d’obtenir des doses de son vaccin contre le COVID-19.

Taiwan a commandé plusieurs millions de doses de vaccin à AstraZeneca et Moderna, mais n’en a reçu à ce jour qu’un peu plus de 700.000, ne protégeant ainsi qu’environ 1% de sa population malgré la résurgence du virus.

« Nous étions sur le point de finaliser le contrat avec l’usine allemande d’origine (de BioNTech), mais à cause de l’intervention de la Chine, nous n’avons jusqu’à présent pas pu le conclure », a déclaré la présidente du pays Tsai Ing-wen au cours d’une réunion du Parti démocrate progressiste.

Si BioNTech a refusé de commenter les remarques de Tsai Ing-wen, le laboratoire allemand a cependant ajouté qu’il soutenait l’approvisionnement mondial en vaccins.

La Chine a nié avoir tenté de bloquer les doses de vaccins destinées à Taiwan et a offert de les fournir elle-même en signe de bonne volonté. Le groupe Shanghai Fosun Pharmaceutical Group a ainsi affirmé samedi être disposé à lui fournir le vaccin de BioNTech.

Fosun a signé un accord avec BioNTech pour commercialiser exclusivement ses vaccins contre le COVID-19 en Chine continentale, à Hong Kong, Macao et Taiwan.

Tsai Ing-wen a cependant déclaré que l’île n’achèterait que directement auprès des fabricants d’origine, ou discuteraient avec eux d’une possible livraison de doses via le programme COVAX d’accès mondial à un vaccin contre le coronavirus.

La Chine considère Taiwan comme l’un de ses territoires et fait régulièrement pression sur des Etats ou des entreprises pour limiter leurs relations avec l’île.

Le bureau chinois des affaires taïwanaises a souligné que la Chine était « heureuse de voir » Fosun prêt à approvisionner l’île en vaccins tandis que, selon le ministère chinois des Affaires étrangères, ses canaux vers Taiwan sont « fluides ».

Le ministre de la Santé de Taiwan Chen Shih-chung a néanmoins déclaré lors d’un point de presse qu’aucune documentation à l’appui du vaccin proposé par Fosun n’avait été porté à sa connaissance.

« Sortez les documents officiels et nous pourrons en reparler. »

(Version française Juliette Portala)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *