Emmanuel Macron se projette au-delà des régionales


ANALYSE – Le président de la République parie sur une «renaissance» française post-Covid.

Enjamber sans trébucher. Face à la dernière haie électorale du quinquennat, Emmanuel Macron se prépare. Et anticipe aussi l’après régionales, lorsqu’il s’agira de tirer les enseignements d’un scrutin décisif. Le président de la République a beau nourrir de faibles espoirs de victoires pour ses troupes dans cette élection, il espère toutefois en sortir gagnant sur un point: apparaître à l’issue du scrutin comme un rempart à Marine Le Pen.

Partout où la victoire d’un candidat du Rassemblement national apparaîtra possible, il jouera le jeu du Front républicain en se ralliant au candidat le mieux placé pour empêcher une région de basculer, qu’il soit de droite ou de gauche. Une stratégie défendue mercredi sur Franceinfo par Christophe Castaner, ancien ministre de l’Intérieur et proche du chef de l’État: «Je fais la différence entre des adversaires politiques et des gens qui ne visent pas à soutenir la République et sont plutôt dans un comportement antirépublicain en permanence

L’occasion au

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *