pour ou contre la vaccination des enfants?


DÉCRYPTAGE – Au-delà de la sécurité et de l’efficacité du vaccin, le débat reste ouvert.

Face au Covid, les jeunes ne courent certes aucun risque, ou presque. Avec un risque de 1,7 décès par million de moins de 18 ans, la vaccination ne leur apportera donc qu’un bénéfice individuel très limité. Mais à l’échelle du pays, leur protection contre le virus aura en revanche un impact très important pour dépasser le plus vite possible le seuil d’immunité collective.

Épidémiologistes et modélisateurs ont calculé qu’il faudra vacciner autour de 70 % de la population française pour briser les chaînes de transmission du coronavirus. En excluant les 16 millions de moins de 18 ans en France, cela revient à devoir vacciner 90 % des adultes, un objectif inatteignable sans rendre la vaccination obligatoire. Ce seuil d’immunité collective n’est pas qu’un bel objectif théorique: c’est le seul moyen de se passer définitivement des gestes barrières, comme le port du masque en public ou la limitation des grands rassemblements. Car en deçà de ce seuil, la transmission du virus peut continuer de s’accroître

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *