Comment optimiser les abattements sur les dons pour transmettre plus?


NOS CONSEILS – Restaurants, vacances, sorties: le Covid vous a fait épargner? Certains abattements permettent de limiter vos droits de donation.

1. Faut-il limiter ses dons au montant des abattements?

Pour favoriser les dons, le législateur a instauré des abattements annulant les droits, jusqu’à un certain montant. Il est ainsi possible de donner à chacun de ses enfants jusqu’à 100.000 € sans droit, une fois tous les 15 ans. Cet abattement est plafonné à 31.865 € entre grands-parents et petits-enfants.

Pour autant, il ne serait pas judicieux de limiter les dons au montant de ces abattements, notamment pour les patrimoines importants. Il faut aussi penser à tirer parti des tranches basses du barème. Les dons sont, en effet, taxés selon un barème progressif dont les taux s’étagent de 5% à 45% taxées à 5%, 10%, 15% et 20%. Par exemple, le taux de 20% s’applique aux dons d’un montant n’excédant pas 552.324€. Autant donc profiter de ces tranches basses pour transmettre de son vivant à moindre coût.

2. Comment donner encore plus sans impôt?

La première astuce consiste à donner en couple. Même lorsque la donation porte sur des biens communs, si elle est consentie par un seul des parents, le bénéficiaire ne profite que d’un seul abattement

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *