L’épidémie de COVID-19 accélère en Angleterre



L'épidémie de COVID-19 accélère en Angleterre

LONDRES (Reuters) – Le taux de reproduction du coronavirus en Angleterre est toujours estimé à plus de 1 et la propagation du COVID-19 pourrait s’accélérer de 3% par jour, a déclaré vendredi le ministère britannique de la Santé.

Le taux estimé de reproduction du virus se situe entre 1,0 et 1,2 contre une fourchette de 1,0 à 1,1 la semaine dernière. Cela signifie que 10 personnes porteuses du virus en contaminent au total 10 à 12 autres.

La croissance quotidienne des contaminations a été estimée entre 0% et 3%, comme la semaine dernière.

L’office national de la statistique britannique (ONS) a par ailleurs annoncé que la prévalence du COVID-19 en Angleterre avait presque doublé au cours de la dernière semaine de mai et que l’augmentation du taux de reproduction était due à la propagation du variant delta, identifié pour la première fois en Inde.

L’ONS estime que 1 personne sur 640 en Angleterre a été contaminée par le coronavirus au cours de la semaine au 29 mai, la proportion la plus élevée depuis la première quinzaine d’avril, contre 1 sur 1.120 une semaine plus tôt.

Le variant delta est désormais majoritaire en Grande-Bretagne et pourrait s’accompagner d’un risque accru d’hospitalisations, a déclaré jeudi l’autorité sanitaire anglaise.

(Sarah Young et Andy Bruce, version française Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *