l’Angleterre repousse de quatre semaines la levée des dernières restrictions


Le premier ministre britannique, Boris Johnson, a préféré repousser d’un mois la réouverture totale prévue le 21 juin en raison d’une poussée de cas liée au variant Delta, initialement apparu en Inde.

Le premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi repousser de quatre semaines, jusqu’au 19 juillet, la levée des dernières restrictions instaurées en Angleterre pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, en raison d’une poussée de cas liée au variant Delta, initialement apparu en Inde.

«Nous sommes très préoccupés par le variant Delta qui se propage plus rapidement que prévu dans la feuille de route de février», qui prévoyait une réouverture totale au 21 juin, a expliqué le dirigeant, qui préfère donc «attendre jusqu’au 19 juillet, pour donner au (service de santé) le temps supplémentaire nécessaire».

Le premier ministre britannique a ainsi indiqué que le nombre de cas de variant Delta augmentait de 64% par semaine. Boris Johnson assure ainsi que d’ici le 19 juillet, deux tiers des adultes auront reçu deux doses de vaccin. Il s’est dit «convaincu» qu’il n’aura pas besoin de repousser de nouveau la levée des restrictions.

La dernière étape du déconfinement prévoyait entre autres la réouverture des discothèques et l’autorisation pour les salles de spectacles d’opérer à pleine capacité. Le premier ministre britannique se réserve la possibilité d’accélérer la levée des restrictions si «après deux semaines, les données se sont améliorées». Les mariages pourront toutefois avoir lieu avec plus de 30 invités à partir du 21 juin, comme prévu initialement.



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *