«Le temps est clairement venu de sortir du quoi qu’il en coûte»


INTERVIEW – François Villeroy de Galhau estime que les difficultés de recrutement sont la préoccupation économique la plus forte.

LE FIGARO – Vous prévoyez un net rebond de la croissance cette année. Sur quels fondements ?

FRANÇOIS VILLEROY DE GALHAU – Sans être encore à l’arrivée, l’économie française accélère sur la route de la sortie de crise. On le voit dès à présent, avec des services – en premier lieu l’hôtellerie-restauration- qui repartent sur mai et surtout juin. Après la chute de 2020, la croissance française atteindrait 5,75 % en 2021, soit davantage que la moyenne européenne à 4,6%, et mieux que l’Allemagne et l’Italie. L’activité devrait retrouver son niveau d’avant-crise un peu plus tôt que prévu, dès le début 2022. La consommation des ménages et l’investissement des entreprises, grâce au retour de leur confiance, sont les deux moteurs de ce rebond.

Quelles sont vos prévisions sur l’évolution de l’épargne des ménages ?

Le pouvoir d’achat des ménages a été en moyenne maintenu pendant la crise par les mécanismes de soutien public, ce qui a provoqué cette forte « épargne Covid » supplémentaire.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *