fbpx

L’étrange communiqué pro-chinois de Fabien Roussel



L’étrange communiqué pro-chinois de Fabien Roussel

« Je suis très heureux de pouvoir participer à l’anniversaire du Parti communiste chinois qui fête cette année ses 100 ans d’existence et d’histoire au service du peuple chinois ». C’est ainsi que s’ouvre un communiqué au ton très louangeur du secrétaire national du Parti communiste Français, Fabien Roussel, rédigé par l’agence de presse chinoise Xinhua et publié ce lundi 5 juillet dans le journal L’Opinion. Tirées d’une interview accordée par le député à l’agence historique du PCC le 10 juin dernier, les déclarations de l’élu communiste surprennent par leur caractère laudateur, alors que la Chine est mise en cause par les associations de défense des droits de l’Homme sur le sort de la minorité musulmane ouïghoure ou les nombreuses atteintes à la liberté de la presse dans la péninsule de Hong Kong. Dans le communiqué relayé par L’Opinion, le patron du PCF – qui s’est lancé dans la course à la présidentielle en mars dernier – salue le choix du PCC « d’écrire sa propre histoire ». « C’est bien que les choses se déroulent de cette manière », indique-t-il avant de souligner « le bond remarquable », réalisé par l’économie chinoise, sous l’égide du régime communiste.

Un satisfecit qui ne se limite pas aux prouesses économiques. Ainsi, l’élu vante les résultats obtenus par

la recherche chinoise face à l’épidémie de coronavirus, alors que les doutes sur une possible fuite de laboratoire P4 de Wuhan se sont accrus ces derniers mois. Pour Fabien Roussel: « S’il a été possible de mettre aussi rapidement au point un vaccin à ARN messager, c’est justement parce que les chercheurs chinois ont été les premiers à décrypter le génome de ce virus. (…) On voit bien que cela a permis de gagner des mois de recherche pour trouver un vaccin. » Un peu plus loin, c’est l’action de la Chine contre le réchauffement climatique que salue le patron des communistes Français, alors que le pays est le plus gros pollueur mondial en volume avec 28,2% des émissions de gaz à effet de serre mondiales. « J’ai été agréablement surpris par les efforts qui sont faits dans les grandes villes, notamment à Shanghaï et à Beijing, à travers des choses très concrètes dont peu de Français ont connaissance », avance Fabien Roussel.

Une interview qui revient « en boomerang dans la presse française »

Face à ce communiqué, aux allures de propagande pro-chinoise, le secrétaire national du PCF, contacté par Challenges, préfère temporiser. « L’Opinion ne m’a pas contacté avant de publier ce communiqué », se borne-t-il à commenter, invoquant un agenda trop chargé pour répondre à nos questions dans l’immédiat. Un autre cadre du Parti communiste, sollicité par Challenges, a préféré nous renvoyer aux explications de Fabien Roussel. Signe du malaise place du colonel Fabien? Pour Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique et observateur attentif de la diplomatie chinoise, le parti communiste français paye sa « naïveté crasse » face aux « grosses ficelles de communication » du PCC. « Cette interview a eu lieu à l’occasion d’une cérémonie qui s’est tenue à l’ambassade de Chine début juin. Elle a été publiée dans les médias chinois mais Fabien Roussel ne s’attendait sûrement à ce qu’elle lui revienne en boomerang dans la presse française. »

Et d’insister sur la crédulité du PCF: « Je les ai avertis à plusieurs reprises. Avant l’évènement, le jour même de l’évènement, après l’évènement. Je leur ai dit qu’ils allaient être les pigeons de la diplomatie chinoise. Je leur ai dit: ‘Mais quel est votre intérêt de participer à ça? » Ils ne m’ont pas écouté. » A dix mois de la présidentielle, ce communiqué ne devrait pas manquer de souligner, sinon l’inféodation, l’étonnante passivité du Parti communiste français à l’égard du parti communiste chinois. Et pourrait fragiliser Fabien Roussel dans la perspective de la présidentielle, au moment même où il venait d’enregistrer une très légère progression dans les sondages.



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.