«Les imaginaires antifasciste et national se retrouvent dans les manifestations anti-passe sanitaire»


FIGAROVOX/ENTRETIEN – Les deux tendances sont mues par un antiétatisme et un individualisme caractéristiques de la culture française, analyse le politologue Vincent Tournier au lendemain d’un troisième samedi de manifestations.

Vincent Tournier est maître de conférences en sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Grenoble.


Ce samedi, plus de 200.000 personnes ont manifesté à travers la France contre l’obligation de présentation d’un passe sanitaire, qui doit être étendue à partir du 9 août à de nombreux lieux publics (restaurants, bars, trains, avions). Une mobilisation en hausse par rapport aux semaines passées. Le politologue Vincent Tournier décrypte la montée en puissance et les motivations de ce mouvement d’opposition.

LE FIGARO.- Pour quelle raison les colères se cristallisent-elles autour du passe sanitaire en particulier ?

VINCENT TOURNIER.- Ces manifestations sont les premières à concerner la politique sanitaire du gouvernement. Leur ampleur reste certes limitée mais le phénomène est tout de même significatif. Jusqu’à présent, toutes les mesures sanitaires ont été globalement acceptées, y compris le confinement. Il faut donc conclure que, avec le passeport sanitaire, quelque chose ne

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

La liberté c’est aussi d’aller à la fin d’un débat.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *