Bolloré, Pinault, Leclerc… Le club des Bretons


ENQUÊTE – Ils ont créé des empires, mènent des batailles économiques aux quatre coins du monde, ou résistent à la concurrence étrangère. Plusieurs entrepreneurs dont Vincent Bolloré, François Pinault et Michel-Édouard Leclerc célèbrent la Bretagne comme la source de leur hardiesse.

Cet article est tiré du Figaro Hors-Série «Bretagne éternelle», retrouvez l’intégralité des articles sur la Bretagne, son histoire, son patrimoine, son art de vivre, du pardon au fest-noz.

Comme il est loin, presque imaginaire, le temps des «crapauds humiliés de l’ère industrielle», que décrivait Xavier Grall dans le poème Les Déments (1982)! Quel chemin parcouru par la Bretagne, ces dernières décennies, vers la prospérité… Élue région la plus dynamique du pays juste avant la crise du Covid-19, elle a un taux de chômage parmi les plus faibles en France, et son revenu par habitant la place en 2018 au cinquième rang national, soit plus de dix places gagnées en à peine vingt ans.

Si les Bretons se sont toujours distingués par leurs faits d’armes et leur sens de l’honneur, les statistiques économiques n’ont pas toujours été à la hauteur de leur mérite. Mais les souvenirs d’impécuniosité semblent désormais lointains… Notamment grâce à une foule d’entrepreneurs qui se démarquent par leur fierté

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ pendant 2 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *