Coronavirus: La Chine affiche le plus faible nombre de cas locaux depuis juillet



Coronavirus: La Chine affiche le plus faible nombre de cas locaux depuis juillet

par Ryan Woo et Roxanne Liu

PÉKIN (Reuters) – La Chine a signalé vendredi, pour le troisième jour consécutif, une baisse des infections quotidiennes locales par le coronavirus, signe que la dernière vague épidémique apparue le mois dernier à l’est du pays se tempère.

La Commission nationale de la santé (NHC) a fait état de 47 nouveaux cas transmis localement jeudi, soit le plus faible niveau de contaminations depuis le 30 juillet dernier.

Le dernier foyer de l’épidémie qui s’est déclaré à Nankin, entretenu par le variant Delta du coronavirus, aurait été déclenché par l’exposition d’une équipe de nettoyage à un avion de ligne en provenance de Russie, selon des responsables.

Plusieurs autres villes ont ensuite été touchées par un regain de contaminations, ce qui a obligé les autorités locales à activer des protocoles sanitaires stricts, dont le dépistage massif de la population et des restrictions de déplacement.

Grâce à l’instauration de ces mesures, Nankin, capitale de la province du Jiangsu, n’a reporté qu’un à deux nouvelles infections par jour la semaine dernière.

Les zones du pays jugées à haut risque se sont maintenues à 27 cas vendredi, ont rapporté les médias d’État, tandis que les régions à risque moyen ont enregistré 127 contaminations, contre 210 plus tôt cette semaine.

La Chine continentale décomptait jeudi 94.260 cas confirmés, pour un nombre cumulé de morts inchangé, à 4.636.

Au total, 777 millions de personnes dans le pays disposaient d’un schéma vaccinal complet contre le COVID-19 au 12 août, a indiqué vendredi la NHC.

(Reportage Ryan Woo, Roxanne Liu, Cheng leng, Liangping Gao et Gabriel Crossley, version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *