Immobilier: la meilleure saison pour vendre



Immobilier: la meilleure saison pour vendre

Le marché immobilier n’est pas totalement linéaire. Selon la région ou la ville où se situe le bien à vendre, les choses peuvent changer considérablement. Il existe aussi des périodes plus ou moins longues où le marché ralentit ou s’accélère. Le dernier exemple en date lié aux périodes de confinement lors de la pandémie de Covid-19 en est une parfaite illustration. Les saisons ont également une influence non négligeable. Pour vendre un bien immobilier, l’automne est ainsi une période qui se révèle peu propice. L’arrivée de l’automne rime notamment avec rentrée scolaire et souvent reprise du travail. Une rentrée qui peut aussi avoir un coût et qui va compter pour un acheteur qui veut calculer son budget au plus près. Le moral n’est pas forcément au beau fixe en cette période et les acheteurs potentiels sont beaucoup moins nombreux. Cette baisse de la demande peut conduire à un déclin des prix du côté des vendeurs. En revanche, les biens mis à la vente sont également moins nombreux, ce qui peut conduire à une vente, même si l’automne n’est définitivement pas la meilleure des saisons.

Le printemps, la saison à privilégier pour vendre un bien immobilier

Pour ceux qui ont un bien immobilier à vendre et qui se demandent quand mettre ce bien sur le marché, la réponse est claire, au printemps. C’est en effet de fin mars à fin juin que l’activité immobilière est la plus importante. Le printemps est LA saison pour vendre, du fait que c’est au cours de ces quelques mois que les acheteurs sont les plus nombreux. Plusieurs facteurs expliquent cet engouement. Tout d’abord, le retour des beaux jours influe sur le moral et favorise des envies de nouveaux projets. D’autre part, dans le cadre d’une famille, acheter au printemps peut permettre de préparer sereinement la future rentrée et un éventuel changement d’école. Que ce soit pour un appartement ou une maison, la luminosité est bonne et favorise les coups de cœur, tout autant que les températures souvent encore clémentes. Le printemps est également la saison idéale pour parfaitement mettre en valeur un jardin ou une terrasse. Enfin, la demande étant importante, le prix du vendeur peut parfois être un peu plus élevé et non négociable. 

Été et hiver, certains atouts pour vendre son bien

Le principal problème de l’été concernant la vente d’un bien immobilier est lié aux vacances. Notamment durant les mois de juillet et d’août, où nombreux sont les Français à partir et à ne pas se lancer dans une série de visites et de démarches administratives. De ce fait, les acheteurs potentiels sont moins nombreux. Néanmoins, les beaux jours peuvent se révéler être un atout, notamment pour les logements possédant des extérieurs qui peuvent être mis en valeur. En hiver, c’est un peu le même constat, avec un nombre d’acheteurs potentiels qui n’est pas très élevé et qui peut freiner les ventes. Cela peut conduire les acquéreurs à davantage négocier le prix de vente. L’hiver peut néanmoins se révéler propice pour vendre des biens possédant certains atouts, comme une isolation très performante et/ou une cheminée ou un poêle. Il n’en faut parfois pas plus pour déclencher un coup de cœur et une vente. Et bien évidemment, l’hiver est une période idéale pour vendre un bien situé à la montagne, surtout si la neige est au rendez-vous, notamment auprès d’investisseurs souhaitant profiter de la loi Pinel pour acheter dans le but de louer.

(Par la rédaction de l’agence hREF)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *