la grande majorité des patients en réanimation reste des personnes non-vaccinées


Afin d’évaluer l’efficacité des vaccins sur les hospitalisations, le ministère de la Santé publie chaque semaine la part des patients n’ayant pas reçu leurs deux injections.

«Alors que les hôpitaux se remplissent, on est encore là à s’interroger pour savoir si on attend avant d’aller se faire vacciner ?», a fustigé vendredi 13 août Olivier Véran. Lors d’un déplacement en Martinique, qui subit une crise sanitaire «sans aucune mesure», le ministre de la Santé a durci le ton face aux réticents à la vaccination, qui prévoient de se rassembler pour un cinquième samedi de manifestation le 14 août prochain. Alors que 9465 personnes sont actuellement hospitalisées dont 1800 en réanimation, le ministre a exhorté les Français à se rendre dans les centres de vaccination, seule solution pour éviter que les brancards se remplissent de patients non immunisés.

Évolution du taux d’incidence, de personnes hospitalisées et en réanimation – 13 août 2021 CovidTracker

Une observation que partage la Drees, outil statistique du ministère de la Santé dans son dernier rapport publié vendredi 13 août. «85 % des admissions en soins critiques et 79 % des admissions en hospitalisation conventionnelle sont des personnes non-vaccinées», rappelle-t-elle. Un chiffre équivalent à celui communiqué une semaine plus tôt. Les patients complètement vaccinés, ayant donc reçu deux doses ou une seule après avoir été contaminés par le Covid-19, représentent 10 % des lits en réanimation et 14 % en secteur Covid. Si les vaccins ne sont pas une solution miracle, ils restent très largement efficaces sur les formes graves. Poussées par la propagation du variant delta, les hospitalisations ont augmenté de 28% en trois semaines, 52% en réanimation. «Les personnes non-vaccinées portant l’essentiel de la hausse sur les tests comme sur les hospitalisations», analyse la Drees.

À VOIR AUSSI – «La crise sanitaire n’est pas derrière nous», rappelle Emmanuel Macron

Influence aussi sur les contaminations

Dans sa dernière publication, la Dress montre aussi que les vaccins ont une influence sur les contaminations. En effet, sur les tests réalisés entre les 26 juillet et le 1er août, le nombre de positifs était plus important chez les non-vaccinés. Rapportés à 100.000 habitants, 345 cas positifs n’étaient pas immunisés contre 45 pour ceux qui avaient complété un schéma vaccinal complet. «À taille de population comparable, le taux de tests RT-PCR positifs est donc près de 8 fois plus faible pour les personnes complètement vaccinées.»

L’agence statistique révèle aussi que quatre régions, en plus de l’Outre-mer qui subit «une situation très dégradée», voient les entrées de non-vaccinés les plus élevées : la Corse, l’Occitanie, la Provence-Alpes-Côtes-d’Azur et l’Ile-de-France. Excepté la dernière, toutes ont été contraintes de lancer le plan blanc pour faire face à l’arrivée massive de patients. Le taux d’incidence y est par ailleurs élevé, compris entre 192 pour l’Ile-de-France et 588 en PACA.

Taux d’incidence en France – 13 août 2021 CovidTracker

À VOIR AUSSI – «C’est inquiétant»: face à l’augmentation des décès dus au Covid-19, les Moscovites se font vacciner



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *