Un Britannique condamné à plus de trois ans de prison pour avoir fait payer un faux vaccin à une nonagénaire


L’homme de 33 ans s’était présenté au domicile de la victime en se faisant passer pour un membre du service public de santé, le NHS.

Un homme de 33 ans a été condamné vendredi 13 août à trois ans et demi de prison ferme pour avoir soutiré en fin d’année dernière 140 livres sterling (164 euros) à une nonagénaire en lui faisant croire qu’il lui administrait un vaccin contre le coronavirus.

La victime de 92 ans, habitant depuis toujours Surbiton, au sud-ouest de Londres, avait ouvert sa porte le 30 décembre au suspect, qui s’était fait passer pour un membre du service public de santé, le NHS. Il lui avait fait payer 140 livres, affirmant que la somme serait remboursée par le NHS, après l’avoir piquée avec ce qu’elle avait décrit comme une sorte de fléchette. Il était revenu quelques jours plus tard réclamant 100 livres, somme que la victime avait cette fois refusé de payer.

Devant le tribunal de Kingston, la juge Hannah Kinch a fustigé le comportement «honteux et méprisable» du prévenu David Chambers, qui a reconnu les faits et a été condamné à trois ans et demi de prison. Dans une déclaration citée dans un communiqué de la police, la victime a jugé «atroce» que quelqu’un utilise la vaccination pour soutirer de l’argent à des personnes âgées et a dit espérer que cette affaire ne «dissuadera personne de se faire vacciner». La police a quant à elle rappelé que la vaccination est gratuite.

Plus de 40 millions de personnes ont été entièrement vaccinées contre le Covid-19, soit trois quarts de la population adulte du Royaume-Uni, qui a enregistré plus de 130.000 morts depuis le début de la pandémie.



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *