fbpx

un premier cas de variant colombien dépisté dans les Hauts-de-France


Un laboratoire a détecté la présence de ce variant sur un des tests analysés dans le Nord-Pas-de-Calais. La nouvelle souche, officiellement B.1.621, a déjà été recensée dans dix régions françaises.

Le variant colombien est désormais présent dans le nord de la France. Le laboratoire d’analyse Biopath, près de Fruges, dans le Nord-Pas-de-Calais, a détecté sa présence sur l’un des tests analysés. «Le 3 août, dans le Montreuillois, nos équipes ont réalisé un prélèvement nasopharyngé qui s’est révélé être le premier cas de variant 21H (B.1.621), dit colombien, détecté par notre laboratoire», a expliqué le laboratoire dans son rapport hebdomadaire de séquençage des variants du Covid-19.

La nouvelle souche, officiellement B.1.621, a déjà été recensée dans dix régions françaises par Santé publique France, pour une totalité de 53 cas, dont 45 depuis le 21 juin dernier. L’Ile-de-France, avec 21 cas, est la région la plus touchée.

Au nord de l’Hexagone, les cas détectés au Royaume-Uni et surtout en Belgique étaient source d’inquiétude. Tandis que les Britanniques comptabilisent à ce jour une quarantaine de cas, en Belgique, vingt foyers de contaminations de cette mutation ont d’ores et déjà été repérés. La mutation représenterait environ 1% des cas de Covid-19 dans ce pays, et a notamment coûté la vie à sept résidents d’une maison de repos à Zaventem en l’espace de 15 jours, tous détenteurs d’un schéma vaccinal complet.

Si l’on ne dispose pas encore de suffisamment de données permettant de connaître la vraie contagiosité et dangerosité de ce variant, l’OMS ne l’a pas répertorié dans les variants désignés comme «préoccupants», comme le variant Delta, ou «à suivre», comme le variant Lambda. Cette mutation fait tout de même l’objet d’une «surveillance renforcée» depuis la fin du mois de mai.

Dans le monde, la mutation est présente dans une trentaine de pays, aux États-Unis notamment et en Europe, selon la plateforme Gisaid qui recense l’évolution des variants du coronavirus.

À voir aussi – Les vaccins favorisent-ils l’apparition de nouveaux variants?



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.