Août, la galère des étudiants qui cherchent un toit


Inutile d’aller frapper à la porte des Crous (Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires): iIs ont fait le plein depuis longtemps et, d’ailleurs, ils n’ont que 175.000 logements à offrir pour… les 2,7 millions d’étudiants que compte désormais le pays. Insuffisant. Injuste. Infernal. D’autant que le budget des étudiants sera, cette année, spécialement tendu: 2.392,47 euros en moyenne par tête, selon la Fage, principale association étudiante, et « après deux années de Covid où les étudiants ont été fracassés socialement et psychologiquement » rappelle son président, Paul Mayaux. 2.392 euros, c’est un budget en hausse de 1,32% en un an, notamment à cause de la hausse des frais courants dont la téléphonie et Internet (+ 7,15%) et… de l’inflation des loyers (+ 1,98%). L’Unef, deuxième plus importante organisation étudiante, dans son 17ème baromètre du coût de la vie, dévoilé il y a quelques jours, précise même que le logement est un des postes budgétaires qui préoccupe le plus les jeunes car il s’est envolé de 7,37% entre 2017 et 2021, avec un coût actuel moyen de 551 euros par mois. Et de grandes disparités entre les territoires (voir tableau ci-dessous).

Lire aussiLes étudiants touchés de plein fouet par une précarité accentuée par le Covid

Lille, Caen et



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *