Embouteillages dans les ports chinois avec les mesures contre le COVID-19



Embouteillages dans les ports chinois avec les mesures contre le COVID-19

PEKIN (Reuters) – Plusieurs ports chinois sont confrontés à des embouteillages, les navires qui devaient faire escale à Ningbo étant détournés et le traitement des marchandises ralenti, notamment en raison des mesures sanitaires plus strictes imposées dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Plus de 50 porte-conteneurs faisaient la queue mardi au port de Ningbo, deuxième centre maritime de Chine, contre 28 le 10 août, selon les données de Refinitiv, date à laquelle un cas de COVID-19 a été signalé dans l’un de ses terminaux.

Les principaux groupes de transport maritime internationaux ont prévenu leurs clients qu’ils allaient devoir subir des retards et modifier leurs itinéraires. Au moins 14 navires exploités par CMA CGM, cinq navires de Maersk et quatre de Hapag-Lloyd ont décidé d’éviter Ningbo.

Le ministère chinois des Transports a ordonné à tous les ports de mettre en place des équipes chargées de s’occuper des navires étrangers. La Chine exige également que les équipages présentent des « pass » sanitaires ou des tests négatifs avant d’être autorisés à charger et décharger les cargaisons.

Certains ports appliquent des précautions supplémentaires aux navires qui ont fait escale au cours des 21 derniers jours dans des régions considérées à haut risque, comme l’Inde, le Laos ou la Russie.

« La politique de tolérance zéro de la Chine est bonne pour la pandémie, mais mauvaise pour la chaîne d’approvisionnement », a déclaré Dawn Tiura, directrice générale de Sourcing Industry Group, une association américaine du secteur de l’approvisionnement et des achats.

« Le moment est très difficile compte tenu de la hausse des achats pour la rentrée des classes et le retour au travail, en plus de la prochaine saison des achats pour les fêtes, » a-t-elle ajouté.

Les navires qui devaient faire escale à Ningbo sont redirigés vers des ports voisins. Le port de Shanghai comptait 34 navires au mouillage mardi, contre 27 le 10 août, celui de Xiamen, à 700 km au sud de Ningbo, en comptait 18 contre quatre en début de semaine dernière.

(Reportage Muyu Xu, Hallie Gu, Min Zhang et Shivani Singh; version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *