Etats-Unis: La Fed toujours divisée sur l’emploi et les achats-« minutes »



Etats-Unis: La Fed toujours divisée sur l'emploi et les achats-"minutes"

WASHINGTON (Reuters) – Les responsables de la Réserve fédérale américaine (Fed) ont estimé lors de leur réunion de juillet que leur objectif en matière d’emploi – condition à la réduction du soutien de la politique monétaire à l’économie – pouvait être atteint avant la fin de l’année mais ne l’était pas encore à ce stade, montre le compte-rendu publié mercredi.

« La majeure partie des participants anticipaient que l’économie continuerait d’enregistrer des progrès vers ces objectifs » et que ceux-ci « pourraient être atteints cette année », précisent les « minutes » de la Fed.

« Plusieurs » participants ont estimé que la politique monétaire devait encore assurer un soutien au marché du travail, « quelques uns » ont dit que la banque centrale n’avait plus beaucoup à apporter à la reprise et « plusieurs » ont jugé que le retour à la situation de l’emploi qui prévalait avant la pandémie « pourrait ne pas être la référence appropriée » pour décider d’un éventuel ajustement de la politique monétaire, en raison de l’évolution de fond de l’économie.

La Fed a laissé sa politique monétaire inchangée à l’issue de deux jours de débats le 28 juillet, tout en s’engageant à maintenir un soutien important à l’économie afin de favoriser la reprise.

Plusieurs de ses responsables ont continué depuis d’alimenter le débat sur le calendrier du « tapering », la réduction progressive des achats d’obligations réalisés par la banque centrale sur les marchés qui marquera la première étape du resserrement monétaire.

Ce débat est compliqué d’une part par la résurgence de l’épidémie de COVID-19, d’autre part par le niveau élevé de l’inflation aux Etats-Unis.

La majorité des observateurs estiment que la Fed choisira sa prochaine réunion, les 21 et 22 septembre, pour officialiser son intention de réduire ses achats de titres, qui représentent actuellement 120 milliards de dollars (102 milliards d’euros) par mois.

Le président de l’institution, Jerome Powell, pourrait toutefois donner de nouvelles indications lors de son intervention la semaine prochaine au séminaire de Jackson Hole, dans le Wyoming, grand rendez-vous traditionnel de la fin d’été pour les dirigeants de banques centrales.

(Reportage Howard Schneider, version française Marc Angrand, édité par Jean Terzian)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *