Plus d’un Français sur trois a attrapé la bougeotte



Plus d'un Français sur trois a attrapé la bougeotte

S’il fallait en avoir la preuve, le sondage réalisé par Harris Interactive pour Challenges l’apporte formellement : les Français ont des fourmis dans les jambes. La crise sanitaire a amplifié le sentiment d’urgence à bouger dans sa vie, son emploi, son entreprise. Plus d’un tiers d’entre eux l’expriment (39 %). « C’est un chiffre conséquent , souligne Jean-Daniel Lévy, directeur délégué de l’institut d’études en France. D’autant plus qu’on leur a demandé s’ils ressentaient le besoin de changer de cadre de vie, et pas simplement s’ils en avaient l’envie. » Ce sentiment est particulièrement fort chez les moins de 35 ans (48 %), les habitants des grandes villes (49 %), les mal-lotis des HLM (56 %) et, en première ligne, ceux qui élèvent seuls leurs enfants (57 %). Des femmes, principalement, qui ont dû continuer à travailler, assurer l’école à la maison et la vie domestique pendant les confinements. Employées de supermarché, de maisons de retraite ou d’entrepôts logistiques, elles rêvent d’un autre monde.

Profiter de l’existence

Changer de cadre de vie mais aussi changer de métier. Près d’un tiers des Français le souhaitent (31 %). En particulier, les travailleurs les plus exposés parce qu’ils sont en CDD (41 %) ou qu’ils sont ouvriers (37 %). Mais cette bougeotte touche



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *