COP26, commémoration du 13-Novembre, confinement en Autriche… Les cinq infos à retenir du week-end


Vous avez décroché de l’actualité ? Nous vous résumons les principales informations de ces deux derniers jours.

  • La COP26 accouche d’un accord en demi-teinte

Alok Sharma (à droite), président de la COP26, livre ses conclusions à l’issue de deux semaines de négociations, à Glasgow (Ecosse), le 13 novembre 2021.

La 26e Conférence des parties (COP) des Nations unies s’est achevée samedi 13 novembre, à Glasgow, en Ecosse, abordant un premier virage pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mais le texte final n’a pas réussi à constituer le tournant attendu pour l’humanité.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Climat : la COP26 accouche d’un accord en demi-teinte

« La catastrophe climatique frappe toujours à la porte », a averti le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. Le patron des Nations unies a lui-même relevé les faiblesses de ce « pacte de Glasgow », déclarant que la « volonté politique » a manqué pour surmonter les « contradictions » entre pays.

Le texte a en effet été adopté à l’issue de deux semaines de négociations éprouvantes, à l’image des changements de dernière minute introduits sur la question des énergies fossiles à la demande de la Chine et de l’Inde, rendant les engagements moins contraignants. Avant d’entériner d’un coup de marteau l’adoption, le président britannique de cette COP26, Alok Sharma, s’est ainsi dit d’une voix émue et les larmes aux yeux « profondément désolé » pour ce dénouement.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés A l’issue de la COP26, le réchauffement climatique toujours loin d’être contenu à 1,5 °C
  • Pour les attentats du 13-Novembre, une commémoration symbolique, en plein procès

Le premier ministre, Jean Castex, la maire de Paris, Anne Hidalgo, et le président de l’association de victimes Life for Paris, Arthur Dénouveaux, se recueillent devant le bar La Bonne Bière pour rendre hommage aux victimes des attentats terroristes du 13 novembre 2015.

Six ans après l’attaque terroriste la plus meurtrière jamais commise en France, la commémoration du 13-Novembre organisée, samedi, à Paris et à Saint-Denis était plus symbolique que jamais, au moment où le procès historique éprouve les victimes et façonne la mémoire collective de ces attentats.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Les attentats du 13-Novembre étaient-ils une riposte aux bombardements français ? Les éléments de réponse du procès

La pandémie avait empêché les victimes de se rassembler en 2020, la cérémonie ayant été réduite, au minimum pendant le confinement. Accompagné par la maire de Paris, Anne Hidalgo, le premier ministre, Jean Castex, a entamé cette journée d’hommages par un dépôt de gerbe, suivi d’une minute de silence devant le Stade de France vers 9 h 15. Peu après midi, la vice-présidente des Etats-Unis, Kamala Harris, a déposé un bouquet de fleurs blanches en face de la terrasse du bar Le Carillon.

Lire aussi Attentats du 13-Novembre : une commémoration symbolique, en plein procès
  • L’Autriche ordonne le confinement des personnes non vaccinées à partir de lundi

Un rassemblement contre la vaccination obligatoire, après les annonces du chancelier autrichien, le 14 novembre 2021, à Vienne.

Alexander Schallenberg, le chancelier autrichien, a annoncé, dimanche, l’entrée en vigueur dès lundi d’un confinement pour les personnes non vaccinées ou qui n’ont pas guéri du Covid-19. La mesure pour endiguer le nombre inégalé de nouveaux cas de contamination en Autriche marque une étape inédite.

« La situation est grave (…). Nous ne prenons pas cette mesure le cœur léger, mais malheureusement elle est nécessaire », a déclaré M. Schallenberg lors d’une conférence de presse à Vienne. Les personnes concernées n’auront pas le droit de quitter leur domicile sauf pour faire leurs courses, du sport ou recevoir des soins médicaux.

Lire aussi L’Autriche ordonne le confinement des personnes non vaccinées à partir de lundi
  • Pologne – Biélorussie : la crise migratoire se poursuit, entre arrestations de migrants et sanctions à l’encontre de Minsk

Des soldats et des policiers polonais surveillent, le 12 novembre 2021 près de Kuznica, la frontière avec la Biélorussie, où des milliers de migrants sont massés.

Des milliers de migrants campent toujours à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne. Les relations entre l’Union européenne et les Etats-Unis, d’un côté, et la Biélorussie, soutenue par la Russie, son alliée, de l’autre, sont dans une impasse. Samedi, les puissances russe et turque ont rejeté toute responsabilité dans l’orchestration de cette crise.

Lire aussi Pologne-Biélorussie : Vladimir Poutine dément toute responsabilité dans la crise migratoire

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a annoncé, dans une interview au Journal du dimanche, que de nouvelles sanctions seront prises, lundi à Bruxelles, à l’encontre de la Biélorussie, accusée d’instrumentaliser la question des migrants.

Un peu plus tard, dimanche, la police polonaise a déclaré sur Twitter que cinquante migrants ont traversé samedi la frontière, fortement gardée, de l’Union européenne et de l’OTAN, près du village de Starzyna. Ils ont tous été arrêtés par la suite, ont déclaré les gardes-frontières, ajoutant qu’ils remarquent qu’« une plus grande tentative de franchir la frontière aujourd’hui » se dessine.

Lire aussi Biélorussie : des dizaines de migrants arrêtés en Pologne, l’Union européenne prévoit de nouvelles sanctions contre Minsk
  • Football : Les Bleus officiellement qualifiés pour la Coupe du monde 2022 au Qatar

L’attaquant Kylian Mbappé vient de marquer un but lors du match France - Kazakhstan, le 13 novembre 2021.

Avant-même son dernier match en Finlande, mardi, l’équipe de France a assuré sa qualification au Mondial 2022 et pourra ainsi défendre son titre acquis en Russie, en 2018. Après la victoire de la Finlande en Bosnie-Herzégovine (3-1) un peu plus tôt dans la journée, les Bleus se sont imposés contre le Kazakhstan, se qualifiant sans attendre mardi. L’équipe de France l’a fait avec une facilité déconcertante (8-0), sans aucune frayeur puisqu’elle menait déjà 3-0 après la première demi-heure de jeu. C’est la victoire la plus large des Bleus depuis le 8-0 infligé à la Jamaïque, en amical, en 2014.

Lire aussi L’équipe de France assure la qualification et le spectacle face au Kazakhstan

Rugby. L’équipe féminine a corrigé les Néo-Zélandaises et l’équipe masculine l’a logiquement emporté contre les Géorgiens.

Bulgarie. Un troisième scrutin en un an pour une sortie de crise politique et sanitaire

Nouvelle-Calédonie. Le maintien du référendum est « une déclaration de guerre », selon les indépendantistes

Libye. Saïf Al-Islam Kadhafi, fils de l’ex-dictateur Mouammar Khadafi, se présente à l’élection présidentielle

Inde. En proie à la pollution, New Delhi annonce la fermeture de ses écoles pour une semaine

Etats-Unis. La justice américaine libère enfin Britney Spears après treize années de tutelle

Le Monde



Lire la suite
www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *