Casino et Carrefour fourbissent leurs armes pour la bataille digitale



Casino et Carrefour fourbissent leurs armes pour la bataille digitale

Deux salles, deux ambiances. Mardi 9 novembre, c’est lors d’un show à l’Américaine -à mi-chemin entre une keynote de feu Steve Jobs et un TEDx- qu’Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, et une partie de son comité de direction, ont dévoilé en grandes pompes –and in English of course– leur feuille de route digitale pour 2026. Face à eux, un parterre d’investisseurs, analystes et journalistes ainsi que les administrateurs du groupe comme Arthur Sadoun, président de Publicis, Philippe Houzé, président des Galeries Lafayette et même Abilio Diniz, venu expressément du Brésil. Cinq jours plus tôt, c’est en publiant les résultats du troisième trimestre, lors d’une conférence téléphonique avec son directeur financier, que le groupe Casino a plus sobrement dévoilé, de son côté, un partenariat avec la start-up allemande Gorillas, spécialiste du quick commerce. Derrière les différences de style, les deux PDG ont la même ambition: fourbir leurs armes pour remporter la bataille du digital. 

Deux ans après l’apparition du Covid-19, la vague du numérique s’est transformée en raz-de-marée, les Français sont définitivement tombés dans les bras du e-commerce et les dernières digues qui freinaient les achats alimentaires en ligne sont tombées. Les seniors se sont mis au drive, les jeunes sont devenus accros à la livraison de repas à



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *