en France, une couverture vaccinale protectrice mais pas infaillible


DÉCRYPTAGE – Il existe un temps de latence d’une semaine environ entre la contraction du virus et l’hospitalisation des cas sévères.

C’est désormais indéniable, une cinquième vague de Covid est en train de se former en France. La faute, sans doute, au retour du froid qui favorise la circulation des virus respiratoires, à un relâchement des gestes barrières et à un recul de l’efficacité des vaccins contre les infections après six mois.

Le taux d’incidence à lui seul a augmenté de 44 % en une semaine, passant de 62 cas pour 100.000 habitants fin octobre à 90 la première semaine de novembre, selon Santé publique France. L’agence relève une «forte augmentation du taux d’incidence dans toutes les classes d’âge», notamment chez les 20-49 ans (+ 52 %). Au quotidien, cela se traduit par une moyenne de nouveaux cas dépassant les 10.000 sur les sept derniers jours, a précisé SPF dimanche.

Plus parlant encore, le taux R effectif est désormais supérieur à 1. Cela reflète une épidémie en croissance avec en l’occurrence «un temps de doublement de l’ordre du mois», indique Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie et évolution

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *