Alerte sur la santé mentale des enfants


“L’urgence est là, nous ne pouvons plus l’ignorer.” Par ces mots, la Défenseure des droits, Claire Hédon, conclut son rapport sur la santé mentale des enfants. Largement détérioré par la crise sanitaire, le bien-être mental des enfants est également menacé par de nouvelles difficultés. Le harcèlement scolaire, dont 700.000 enfants souffrent d’après le rapport, mais aussi l’addiction aux écrans, accentuée par la crise sanitaire et la quasi-impossibilité pour certains d’avoir accès aux soins psychiatriques. Chaque année, 3.000 saisines de la Défenseure des droits concernent les droits et l’intérêt supérieur de l’enfant.

Manque d’accès aux soins

“Ces réclamations dénoncent de manière récurrente le manque de professionnels du soin et de structures adaptées : manque de psychologues, de médecins et d’infirmiers scolaires ; liste d’attente de plusieurs mois, voire un an, pour intégrer un suivi en centre médico-psycho-pédagogique (CMPP), ou un institut médico-éducatif (IME), manque de places en pédopsychiatrie, fortes disparités territoriales…”, déplore-t-elle dans son rapport. Les difficultés rencontrées à l’école entraînent également des conséquences importantes sur le bien-être de l’enfant. “L’insuffisante prise en compte d’un harcèlement entre élèves ou l’absence de protection face à des violences, psychologiques ou physiques, empêche bien souvent les enfants concernés de jouir pleinement de leur droit à l’éducation.” C’est pourquoi la Défenseure des droits



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *