est-il normal qu’il y ait désormais plus de vaccinés que de non-vaccinés à l’hôpital ?


LA VÉRIFICATION – Cette statistique du ministère de la Santé agite les «antivax» sur les réseaux sociaux. Y a-t-il une explication à ces chiffres qui peuvent dérouter ?

LA QUESTION. En pleine reprise épidémique, un cap symbolique a été franchi : il y a désormais plus de personnes vaccinées admises chaque jour en réanimation pour une forme grave de Covid que de non-vaccinés. Ces chiffres ne sont pas l’invention de quelques réfractaires à la vaccination. Il s’agit de données tout à fait officielles de la Drees, le service «statistiques» du ministère de la Santé. On apprend ainsi que le 31 octobre (date des dernières données disponibles), 26 personnes vaccinées ont été admises dans un service de soins critiques, contre «seulement» 23 non vaccinées. Le même phénomène est constaté pour les hospitalisations conventionnelles.

Voilà un nouvel os à ronger pour les «antivax». Certains y voient en effet la preuve éclatante que les vaccins ne fonctionnent pas. Sur Twitter, on brandit même les chiffres pour la région Pays de la Loire où, comble de la démonstration, 11 fois plus de vaccinés que de non vaccinés sont à l’hôpital. N’en jetez plus ! Aurions-nous été floués, comme l’entendent les sceptiques ? Ou est-il en réalité normal qu’il y ait désormais davantage de vaccinés que de non-vacciné à l’hôpital ?

VÉRIFIONS. Que les rationalistes

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *