quels enfants sont les plus à risque de faire une myocardite?


DÉCRYPTAGE – Des chercheurs français de l’institut des maladies génétiques Imagine, à Paris, ont voulu savoir s’il était possible de prédire quels enfants risquaient de développer cette complication.

Les enfants sont fort heureusement peu affectés par les formes graves de Covid. Néanmoins, la maladie induit chez une faible partie d’entre eux un syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique (PIMS ou MISC) qui conduit, dans certains cas, à une myocardite susceptible de leur imposer un passage en réanimation. Une myocardite est une inflammation du muscle cardiaque qui survient lorsque des cellules du système immunitaire y migrent de façon anormale et l’empêche de fonctionner correctement.

Des chercheurs français de l’institut des maladies génétiques Imagine à Paris ont voulu savoir s’il était possible de prédire quels enfants risquaient de développer cette complication, qui apparaît 3 à 6 semaines après l’infection par le Sars-CoV-2. Frédéric Rieux-Laucat et Mickaël Ménager, tous deux directeurs de recherche, ont étudié une cohorte d’enfants hospitalisés pour un PIMS pendant la première vague de Covid, au printemps 2020. Parmi 30 enfants, 21 ont présenté une myocardite nécessitant

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *