ce que Macron pourrait annoncer pour endiguer la cinquième vague


Le chef de l’État préside ce mercredi un Conseil de défense sanitaire consacré au Covid-19. Face à la cinquième vague, il veut à tout prix contenir la reprise et éviter les fermetures.

Le ton a changé en vingt-quatre heures à peine. Interrogé lundi matin à Amiens sur la « fulgurance» de la cinquième vague, et sur le Conseil de défense sanitaire prévu ce mercredi matin à l’Élysée, Emmanuel Macron a d’abord tenté de temporiser avec légèreté. «Je fais le lundi ce que je dois faire le lundi, et je fais le mercredi ce que je dois faire le mercredi. C’est une règle de vie», a-t-il balayé dans un sourire, en triturant son masque noir plié en boule dans ses mains. À quelque 150 km de là, à Paris, l’agenda de l’exécutif n’a pourtant pas tardé à prendre un autre tour. Testé positif au Covid-19 en début de soirée après avoir été déclaré «cas contact» de sa fille, le premier ministre Jean Castex a été placé à l’isolement à Matignon et une dizaine de membres du gouvernement ont dû se soumettre à un dépistage aussitôt.

Malvenu pour l’exécutif, ce soudain enchaînement a brutalement illustré la reprise épidémique qui frappe l’Europe depuis la rentrée et menace de toucher la France de

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *