rappel vaccinal pour tous, durée de validité des tests réduite… Ce qu’a annoncé Olivier Véran


Le ministre de la Santé a dévoilé ce jeudi les mesures de l’exécutif pour lutter contre la cinquième vague épidémique, et tenter d’endiguer la circulation du virus sur le territoire avant les fêtes de fin d’année.

Le retour de la traditionnelle intervention du jeudi. Comme au plus fort de la crise épidémique, le ministre de la Santé, Olivier Véran, s’est exprimé lors d’une conférence de presse, en présence de Jean-Michel Blanquer (Éducation nationale), et du directeur général de la Santé, le Pr Jérôme Salomon. Ensemble, les trois hommes ont détaillé les mesures retenues par l’exécutif pour lutter contre la cinquième vague de Covid-19, et tenter d’endiguer la circulation du virus sur le territoire avant les fêtes de fin d’année.

● Pas de fermetures, ni de confinement ou de couvre-feu envisagés à ce stade

Si préoccupante soit-elle, la situation ne justifie pas le retour des restrictions de circulation appliquées entre le printemps 2020 et l’été 2021. Ainsi, aucune fermeture d’établissement n’est prévue à ce jour, pas plus qu’un retour du couvre-feu, ni un nouveau confinement.

● Rappel vaccinal ouvert à tous les adultes ce week-end, 5 mois après la dernière dose

La Haute autorité de santé a donné son feu vert. Le rappel vaccinal sera donc ouvert samedi à tous les adultes, et ce dès cinq mois après leur dernière dose, contre six jusqu’à présent. Cette nouvelle injection conditionnera mi-janvier la détention du passe sanitaire.

● Le passe sanitaire de tous les adultes conditionné au rappel dès le 15 janvier

Les seniors seront concernés le 15 décembre. Les 18 ans et plus suivront un mois après. Dans la logique de l’élargissement du public éligible au rappel vaccinal, le passe sanitaire sera conditionné à cette nouvelle injection pour tous les adultes à partir du 15 janvier.

● Toujours payants, les tests négatifs des non vaccinés seront valides 24 heures

Une mesure d’incitation. Pour tenter d’encourager les plus réfractaires à la vaccination, les tests dits «de confort» vont rester payants. La validité d’un résultat négatif va quant à elle être ramenée lundi à 24 heures, contre 72 heures jusqu’à présent.

● Renforcement des contrôles du passe sanitaire dans les lieux recevant du public

La condition pour maintenir ouvert. Comme annoncé par Emmanuel Macron début novembre, un nouveau renforcement des contrôles du passe sanitaire dans les lieux recevant du public – notamment les bars, cafés et restaurants – va être mis en place.

● Dépistage systématique des élèves pour limiter les fermetures de classes

Elles seraient 8500 selon le dernier recensement. Alors que les fermetures de classes se multiplient ces dernières semaines, le protocole va évoluer. Désormais, un dépistage systématique des élèves aura lieu dès l’apparition d’un premier cas – ce qui est gratuit pour les mineurs -, et seuls les positifs devront rentrer chez eux, tandis que les négatifs pourront continuer à suivre leurs cours.

Si elle était décidée, la vaccination des 5-11 ans pourrait commencer «début 2022»

Alors que les États-Unis, le Canada et Israël ont commencé à vacciner les enfants, le régulateur européen vient à son tour d’approuver l’injection du sérum Pfizer pour les 5-11 ans. L’exécutif va donc consulter le Comité consultatif national d’éthique, et la Haute autorité de santé, avant de se prononcer sur cette possibilité. Si une telle décision était prise, «elle ne commencerait (cependant) pas avant le début de l’année 2022», a précisé Olivier Véran.

● Le port du masque redevient obligatoire en intérieur, et possiblement en extérieur

Ne pas relâcher les efforts. Progressivement rendu facultatif dans certains lieux, le port du masque va redevenir obligatoire dans tous les espaces clos, y compris ceux qui exigent un passe sanitaire. Concernant l’extérieur, les préfets pourront l’imposer là où ils le jugent nécessaire, comme sur certains marchés de Noël.

● Nouvel appel au strict respect des gestes barrières, dont l’aération des pièces

Cela reste les mesures les plus protectrices. Alors que les poignées de main et les embrassades sont de plus redevenues fréquentes, un nouvel appel au strict respect des gestes barrières a été lancé par les autorités, qui mettent l’accent sur l’aération des pièces.



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *