fbpx

le «plan blanc» activé dans les hôpitaux de Moselle


L’ensemble des établissements de santé publics et privés de Moselle ont activé lundi 13 décembre le «plan blanc» face à la «saturation» de leurs services d’urgences et de réanimation, a annoncé le CHR de Metz-Thionville. Ce déclenchement vise à «faire face à la recrudescence de l’épidémie» et à «venir en appui des services saturés» dans un «contexte particulièrement sensible» dans les hôpitaux et cliniques de Metz, Thionville, Sarreguemines, Saint-Avold et Forbach, a précisé le groupe hospitalier dans un communiqué.

«La situation actuelle est la conséquence de la circulation active et précoce des virus hivernaux et de l’augmentation continue de patients Covid hospitalisés», a ajouté le groupe hospitalier. Ainsi au CHR de Metz-Thionville, 64 patients sont hospitalisés pour Covid-19, dont 28 en soins critiques, a précisé la direction de l’établissement jointe par l’AFP.

Appel à la vaccination

Sous la pression croissante de la cinquième vague de Covid-19, les agences régionales de santé (ARS) d’Ile-de-France, Occitanie, Pays de la Loire, Bourgogne-Franche-Comté, Corse, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Hauts-de-France, Normandie et d’une partie de la Bretagne, ont annoncé le déclenchement du «plan blanc» dans tous leurs hôpitaux et cliniques depuis le début du mois. Le CHRU de Strasbourg et les hôpitaux de Colmar et Mulhouse, dans la région Grand Est, avaient aussi déclenché leur plan blanc début décembre.

Le «plan blanc» permet de déprogrammer des opérations et de réaffecter des personnels vers les services de soins critiques. L’hôpital de Metz-Thionville a par ailleurs appelé la population à se faire vacciner «massivement» afin d’aider les soignants «déjà fortement impactés par les précédentes vagues» de la pandémie.


À VOIR AUSSI – Covid-19: «Le plan blanc sera probablement national dans les prochains jours», anticipe Olivier Véran



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.