Macron vante son bilan et fourbit ses armes


DÉCRYPTAGE – Le chef de l’État tente de remettre son action en perspective à la veille de 2022.

Ça ne s’est pas passé comme prévu. Mais tout s’explique. À l’aube de la campagne présidentielle, et maintenant que tous ses concurrents sont connus, Emmanuel Macron a jeté un long coup d’œil dans le rétroviseur pour observer le bilan de son quinquennat. Pour tenter de le reprendre en main surtout alors que l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle le pilonnent sans relâche depuis la rentrée. Pour essayer de réécrire l’histoire d’un mandat hors norme aussi, torpillé par une crise sociale inédite, celle des «gilets jaunes», et une crise sanitaire jamais vue et toujours en cours, celle du Covid-19. «Notre époque est marquée par une forme de retour du tragique», a relevé le président de la République en ouverture d’une émission de TF1 baptisée «Où va la France?».

À l’aube du quinquennat, tout avait pourtant bien démarré. Une frénésie de réformes ininterrompues pendant plus d’un an, dont la suppression contestée de l’impôt sur la fortune. Celle qui devait lui valoir l’étiquette de…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *