Les actions montent, la BCE et la BoE dans le viseur



Les actions montent, la BCE et la BoE dans le viseur

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Wall Street s’achemine vers une nouvelle séance de hausse et les Bourses européennes progressent à mi-séance jeudi, les initiatives annoncées par la Réserve fédérale pour contrer la flambée des prix étant saluées par les marchés en attendant les décisions de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Banque d’Angleterre (BoE).

Les contrats à terme de Wall Street indiquent une ouverture en hausse de 0,7% pour le Dow Jones, d’environ 0,8% pour le S&P-500 et de 1% pour le Nasdaq.

La Bourse de New York a déjà pris entre 1% et 2,15% mercredi, la réduction accélérée des achats d’obligations annoncée par la Fed, dont les projections sur l’évolution des taux suggèrent trois hausses d’ici fin 2022, ayant rassuré le marché sur la volonté de l’institution d’endiguer l’inflation, qu’elle ne qualifie plus de transitoire.

Dans le sillage de la progression du marché américain, le CAC 40 à Paris gagne 1,66% à 7.042,37 points vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax avance de 1,88% et à Londres, le FTSE de 1,25%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s’octroie 1,56%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro est en hausse de 2,05% et le Stoxx 600 de 1,64%.

Les investisseurs se préparent maintenant à deux autres grands rendez-vous de politique monétaire: les décisions de la Banque d’Angleterre à 12h00 GMT puis celles de la BCE à 12h45 GMT, qui seront suivi d’une conférence de presse toujours très attendue de sa présidente, Christine Lagarde.

De nombreux acteurs du marché s’attendent à ce que la BCE confirme l’arrêt en mars prochain des achats d’obligations du programme d’achat d’urgence face à la pandémie (PEPP) et annonce un renforcement temporaire et limité du programme APP.

« Il s’agirait en quelque sorte d’un recalibrage et l’évolution future de sa politique devrait clairement indiquer qu’aucune hausse des taux n’est prévue en 2022. La BCE va rester ultra-accommodante », a déclaré Neil Wilson chez Markets.com

Les premiers résultats des enquêtes PMI d’IHS Markit ont justement montré un ralentissement de la croissance de l’activité en décembre, en particulier dans les services, en raison des nouvelles mesures instaurées face la résurgence de la pandémie et à la propagation du variant Omicron.

VALEURS EN EUROPE

Aux valeurs, Airbus avance de 3,19% après avoir été choisi par Qantas comme fournisseur privilégié pour le renouvellement de sa flotte domestique.

Valneva bondit de 14,49%, la société française de biotechnologie ayant annoncé des premiers résultats positifs pour l’utilisation de son candidat vaccin contre le COVID-19 comme dose de rappel.

En queue de peloton du Stoxx 600, EDF chute de 12,34%, au plus bas en trois mois, après avoir détecté des défauts près de circuits de refroidissement d’une centrale nucléaire, obligeant le groupe à prolonger son arrêt et à interrompre la production d’une autre centrale équipée du même type de réacteurs.

Boohoo dévisse de 15,63% et Telecom Italia abandonne 1,35% après des avertissement sur leurs résultats.

Novartis gagne 4,37% après avoir lancé un nouveau programme de rachat d’actions d’un montant maximal de 15 milliards de dollars.

CHANGES

Le dollar recule de 0,2% face à un panier de devises de référence après avoir atteint mercredi en séance un pic de trois semaines en réaction aux annonces de la Fed.

L’euro est stable à 1,1295 dollar, dans l’attente du communiqué de politique monétaire de la BCE et du discours de Christine Lagarde.

De son côté, la livre sterling est également inchangé contre le billet vert avant les annonces de la BoE, qui doit elle aussi jongler entre une situation de forte inflation et les préoccupations liées au COVID-19.

« Si elle devait relever son taux directeur, ce qui serait surprenant, ce serait positif pour la livre (…) Mais les récents commentaires de la BoE suggèrent qu’elle accordera plus d’importance à la pandémie lors de cette réunion », ont déclaré les analystes de Commerzbank dans une note.

Si la BoE opte pour le statu quo, la réaction de la livre « dépendra de l’inquiétude de l’institution sur l’inflation et si elle signale un prochain relèvement des taux en février », a ajouté la banque allemande.

TAUX

Le rendement des bons du Trésor américain à dix ans recule de près de trois points de base à 1,4361%.

Sur le marché européen, les mouvements sont très limités avant les annonces de la BCE: le dix ans allemand évolue à -0,366% et son équivalent français à -0,025%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole sont en hausse après l’annonce par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA) d’une baisse deux fois plus importante que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Le Brent prend 1,5% à 74,99 dollars et l brut américain (West Texas Intermediate ,WTI) 1,62% à 72,02 dollars.

(Laetitia Volga, édité par)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *