la France incapable de repérer des milliers de cas du variant Omicron


DÉCRYPTAGE – Le décompte officiel ne rapporte que quelques centaines de cas en France, très loin de la réalité.

Avant chaque vague épidémique, la France reproduit les mêmes erreurs. Comme si, en deux ans de pandémie, le pays n’arrivait pas à s’adapter pour améliorer son système de surveillance de l’épidémie. Alors que la vague Omicron s’apprête à déferler sur le pays, nous ne disposons toujours pas des indicateurs pour jauger la force de la marée à venir. Les données officielles de Santé publique France s’en tenaient à 347 cas d’Omicron identifiés le 17 décembre grâce du séquençage (analyse génétique complète du génome du virus) de certains tests PCR. Le dernier bulletin de suivi épidémiologique date, lui, du 16 décembre et fait écho de 310 cas sur des données qui datent de la semaine précédente. Notons que depuis le 22 octobre les points épidémiologiques de Santé publique France ne sont plus hebdomadaires, mais organisés toutes les deux semaines. Un rythme qui n’a pas changé malgré la menace Omicron identifiée depuis fin novembre en Afrique du Sud

Et la plupart des spécialistes s’accordent pour…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 82% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *