les laboratoires tirent la sonnette d’alarme


ENTRETIEN EXCLUSIF – S’ils se disent prêts à encaisser la forte demande de tests durant les fêtes, les principaux laboratoires privés appellent les Français à la «responsabilité».

Les laboratoires vont-ils tenir le choc face à la ruée sur les tests attendue à Noël ? Alors que la cinquième vague a porté le nombre de prélèvements à un niveau record, les professionnels de la biologie médicale assurent être en ordre de bataille, mais appellent également les Français à la responsabilité, en s’organisant pour éviter un engorgement les 24, 25 et 31 décembre.

Pour le début d’année 2022, les membres de l’Association pour le progrès de la biologie médicale (APBM, regroupant 85% des laboratoires privés en France dont Biogroup, Cerba Healthcare, Eurofins, Inovie, Synlab, Unilabs et le LBI), pour lesquels s’exprime Thomas Hottier, directeur général du groupe Inovie, tirent la sonnette d’alarme.

LE FIGARO. – Plusieurs millions de tests sont réalisés chaque semaine, en ce moment, et la demande devrait continuer à croître avec les fêtes de fin d’année. Les laboratoires sont-ils prêts à faire face ?

Thomas HOTTIER. – Nous serons là et remplirons notre mission. Nous avons beaucoup…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *