sûrement plus de 100.000 contaminations par jour d’ici fin décembre, prévient Véran


Le nombre de contaminations devrait dépasser les 100.000 par jour en France d’ici à la fin décembre du fait de la très forte contagiosité du nouveau variant Omicron, a prévenu mercredi 22 décembre le ministre de la Santé Olivier Véran. «On dépassera très vraisemblablement les 100.000 contaminations par jour d’ici à la fin du mois. C’est ce qui est attendu par les modélisations», a déclaré le ministre lors d’une interview sur BFMTV-RMC.

Les derniers chiffres, publiés mardi soir par Santé publique France, font état de 72.832 nouveaux cas en 24 heures. Sur les sept derniers jours, la moyenne quotidienne a grimpé à 54.231 cas quotidiens. «Ce variant est tellement nouveau et tellement contagieux que contrairement aux autres variants (…), qui avaient le temps de circuler deux ou trois mois à l’étranger avant d’arriver chez nous, là il se multiplie à une vitesse telle qu’il arrive en même temps partout sur la planète», a déclaré Olivier Véran.

À VOIR AUSSI – Covid-19: «Une nouvelle tempête se prépare» avec le variant Omicron, selon l’OMS

Omicron «est sensible au vaccin»

La proportion de contaminations liées au variant Omicron s’établit pour l’heure à 20% en France et «sans doute 30 ou 35% en Ile-de-France», a-t-il estimé. Le variant devrait être majoritaire dans le nombre total de cas de contaminations, «entre Noël et le Nouvel an», a-t-il ajouté. «Il y a la certitude: (Omicron) est très contagieux, il va circuler et aucun pays ne va être épargné». Toutefois, «là où il circule beaucoup, pour l’instant, il n’entraîne pas de vagues d’hospitalisations», a précisé le ministre. «Une autre certitude: c’est qu’il est sensible au vaccin», a encore dit Olivier Véran, qui a ouvert mercredi la vaccination aux enfants – volontaires – entre 5 et 11 ans.

La France comptait mardi 16.076 malades du Covid-19 hospitalisés. Les services de soins critiques, où sont traités les patients les plus gravement atteints, comptaient 3096 patients dont 357 nouveaux admis en 24 heures. La barre des 3000 patients en soins critiques avait été franchie lundi, niveau le plus haut atteint depuis mai.



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *