fbpx

la Chine suit «attentivement» l’invasion russe pour ajuster ses plans concernant Taïwan, selon la CIA


L’affrontement entre l’Occident et le Kremlin prend les allures d’une répétition générale aux yeux de Pékin, selon le directeur de la CIA.

La Chine suit «attentivement» l’invasion russe de l’Ukraine et va probablement tirer les enseignements de ce conflit pour ajuster ses plans visant à prendre le contrôle de Taïwan, a prévenu le directeur de la CIA Bill Burns samedi.

«Les dirigeants chinois suivent attentivement les leçons qu’ils peuvent tirer de l’Ukraine concernant leurs propres ambitions et Taïwan», a-t-il déclaré. Pékin a été «surpris» par les déboires de l’armée russe et par la forte résistance de la société ukrainienne, a analysé le patron de la principale agence de renseignement américaine lors d’une conférence organisée par le journal Financial Times.

«Je pense qu’ils ont été particulièrement frappés par la façon dont l’Alliance atlantique s’est unie pour imposer des coûts économiques à la Russie en réponse à son agression», a-t-il poursuivi. La Chine a été «troublée par le fait que Poutine a rapproché les Européens des Américains», selon Bill Burns. «Quant aux conclusions qui en sont tirées, cela reste un point d’interrogation.»

D’après lui, les dirigeants chinois étudient «les coûts et les conséquences» d’une éventuelle utilisation de la force pour prendre le contrôle de Taïwan. Les 23 millions habitants de l’île vivent sous la menace constante d’une invasion par la Chine, qui considère Taïwan comme une partie de son territoire à reprendre un jour, par la force si nécessaire. L’invasion de l’Ukraine par la Russie a renforcé les craintes côté taïwanais que Pékin concrétise ses menaces d’annexion.



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.