fbpx

La Bourse américaine entre en zone de turbulences



La Bourse américaine entre en zone de turbulences

Par rapport à son plus haut de janvier, l’indice S&P 500 des grandes compagnies américaines a plongé de près de 20%. Soit le seuil à partir duquel les investisseurs commencent à vraiment s’inquiéter. Pire, le Nasdaq, indice phare des valeurs tech, a chuté plus brutalement, de 29% depuis novembre. Depuis que l’inflation a commencé à enfler, les investisseurs étaient anxieux de savoir jusqu’à quel point la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale américaine, allait resserrer sa politique monétaire, et si l’effet sur le prix des actions serait douloureux. La réaction des marchés après l’annonce par la Fed, le 4 mai, d’un relèvement de ses taux de 0,5 point donne la réponse: c’est très douloureux. Et ils s’attendent à une hausse des taux de 1,9 point supplémentaire d’ici à la fin de l’année.

La hausse des taux d’intérêt réels érode la valeur des flux de trésorerie futurs. D’où un retour de bâton violent pour les titres de la tech, dont la valorisation repose sur des prévisions de forte croissance générant de gros profits dans un lointain avenir. De même, le prix des obligations à longue échéance a chuté. Et les actifs spéculatifs ne générant pas de cash se sont effondrés: ainsi, le bitcoin ne s’échange plus qu’à environ 27.000 dollars, la moitié de sa valeur de novembre.



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.