fbpx

La France attire beaucoup d’investissements mais crée peu d’emplois



La France attire beaucoup d'investissements mais crée peu d'emplois

L’entreprise d’emballage Tétra Pak déploie 100 millions d’euros à Châteaubriant pour répondre aux défis environnementaux, le groupe italien Prysmian investit 40 millions d’euros dans la production de câbles à haute tension en France, le constructeur Volvo crée 100 emplois sur le site de Blainville-sur-Orne pour renforcer son offre de véhicules électriques… En 2021, la France a attiré 1.222 projets de construction ou d’extension, d’après le dernier baromètre d’attractivité annuel publié par le cabinet EY ce mardi 31 mai. De quoi conserver sa place de pays le plus attractif en Europe pour les investisseurs étrangers, pour la 3e année consécutive. Derrière l’Hexagone, le Royaume-Uni a enregistré 993 extensions de sites ou nouvelles implantations, l’Allemagne en a attiré 993, loin devant l’Espagne (361), la Turquie (264), la Belgique (245) et l’Italie (207).Sur le plan des capitales européennes, Londres conserve en 2021 sa place de ville européenne la plus attractive pour les investisseurs devant Paris mais l’écart entre les deux métropoles se resserre: en 2022, 34% des dirigeants classent Paris comme la métropole la plus attractive, contre 43% en 2021, tandis que Paris progresse fortement, avec une hausse de 28% en 2022, contre 18% en 2021, toujours selon EY. 

“Soyons fiers que des investisseurs venus du monde entier choisissent la France. Pour créer des emplois sur notre sol, pour lancer ou renforcer, dans chacune de nos régions, des projets industriels et stratégiques essentiels”, n’a pas manqué de se féliciter Emmanuel Macron sur son compte Twitter.





Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.