fbpx

Le Forum de Davos s’est révélé plus intéressant que prévu



Le Forum de Davos s'est révélé plus intéressant que prévu

Davos inédit pour l’élite mondiale. Le World economic forum fondé en 1971 par Klaus Schwab a enlevé ses habits hivernaux pour tenir cession au printemps. Une édition 2022 moins médiatisée que les précédentes, mais très attendue des habitués après deux ans d’interruption liée au Covid-19. 

Le session 2022, qui se tenait pour la 51e fois, s’est donc tenue du 23 au 26 mai dernier. Sans les Russes, pour cause de guerre en Ukraine, et avec très peu de représentants chinois (seule le ministre du Climat avait fait le déplacement), alors qu’ils étaient en force lors des années précédentes. Beaucoup se sont gaussés de cette édition croupion, mais à écouter les participants, c’était finalement plutôt réussi.

Zelensky en ouverture

Le show s’est ouvert par un direct distanciel du président ukrainien, Volodomyr Zelensky, avec des phrases chocs qui a marqué d’entrée de jeu: « Ce qui est en jeu en ce moment, c’est de savoir si la force brute gouvernera le monde. Et si elle règne, alors nos avis n’ont pas d’intérêt et cela n’a plus de sens de se réunir à Davos. »



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.