fbpx

Les intentions d’embauches ont nettement baissée depuis début 2022


Alors que l’OFCE vient de revoir de 4,2% à 2,7% ses prévisions de croissance 2022 pour la France, les inquiétudes sur l’avenir de l’économie pèsent sur le moral patronal. Les derniers chiffres de l’INSEE ne sont d’ailleurs pas rassurants. Le produit intérieur brut (PIB) s’est contracté de 0,2% au premier trimestre. En parallèle, la consommation des ménages a de nouveau baissé en avril, de 0,4%. L’inflation, elle, est désormais perchée à un rythme annuel de 5,2%. 

Taux d’emploi au plus haut



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.