fbpx

Baisse en vue pour les Bourses européennes avant la BCE



Baisse en vue pour les Bourses européennes avant la BCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse jeudi à l’ouverture avant les annonces de politiques monétaires de la Banque centrale européenne (BCE) qui devrait confirmer une prochaine hausse de ses taux pour contrer la flambée des prix.

Les contrats à terme indiquent un recul de 0,77% pour le CAC 40 parisien, de 0,61% pour le Dax à Francfort, de 0,59% pour le FTSE à Londres et de 0,63% pour l’EuroStoxx 50.

La majorité des observateurs s’attendent à ce que la BCE, dont le communiqué tombera à 11h45 GMT, confirme l’arrêt de ses achats d’obligations sur les marchés au début du troisième trimestre, voire fin juin, avant de procéder à un relèvement de ses taux d’intérêt lors de la réunion de juillet, une première étape vers la fin de la politique des taux négatifs.

L’ampleur de cette probable hausse des taux, qui serait la première en plus de dix ans, reste pour le moment une inconnue et si la plupart des investisseurs anticipent une hausse de 25 points de base, un relèvement d’un demi-point n’est pas exclue face à l’inflation qui a atteint un nouveau record en mai, à 8,1% sur un an.

Le marché attend également la publication vendredi des chiffres mensuels des prix à la consommation aux Etats-Unis pour y voir plus clair sur la trajectoire de l’inflation et par conséquent sur la politique de la Réserve fédérale.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en baisse mercredi, toujours tourmentée par l’inflation galopante et la perspective de remontée des taux de la Fed, qui a à nouveau poussé le rendement des bons du Trésor à dix ans au-dessus du seuil psychologique de 3%.

L’indice Dow Jones a cédé 0,81% à 32.910,9 points, le S&P-500 a perdu 1,08%, à 4.115,77 points et le Nasdaq Composite a reculé de 0,73% à 12.086,27 points.

Les contrats à terme signalent pour l’heure une séance sans grand changement.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei a fini à l’équilibre (+0,04%), la hausse des secteurs de l’énergie et de l’automobile ayant compensé le recul des valeurs liées aux semi-conducteurs et au transport de marchandises.

En Chine, l’indice CSI300 recule de 0,88% et l’indice composite de Shanghai de 0,68% alors que des secteurs de Shanghai sont soumis à de nouvelles restrictions liées au COVID-19.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans est en légère hausse à 3,0363%.

Il a pris près de cinq points de base mercredi, un mouvement favorisé par les anticipations de resserrement monétaire et la faible demande pour les adjudications du Trésor: celle à dix ans pour 33 milliards de dollars a été sursouscrite 2,41 fois, un ratio inférieur à la moyenne et au plus bas depuis novembre.

Son équivalent allemand est peu changé, autour de 1,354% dans les premiers échanges.

CHANGES

L' »indice dollar », qui mesure les variations de la devise américaine contre un panier d’autres monnaies de référence, est inchangé.

L’euro est stable à 1,0709 dollar avant les décisions de la BCE.

Dans l’éventualité où la présidente de l’institution, Christine Lagarde, qui s’exprimera à partir de 12h30 GMT, « penche vers une future hausse de taux plus aggressive (de 50 points de base), cela va donner un coup de pouce à l’euro-dollar », a déclaré Carol Kong, stratège chez Commonwealth Bank of Australia.

« Je ne pense pas qu’une hausse des taux ce jeudi soit très probable […] mais étant donné que l’inflation est à un niveau record et que la justification économique d’une hausse des taux est là, je ne l’exclurais pas complètement », a-t-elle ajouté.

PÉTROLE

Le marché pétrolier évolue sans grand changement, tiraillé entre l’annonce d’une augmentation deux fois plus importante que prévu des exportations chinoises le mois dernier et les nouvelles restrictions de circulation dans certains quartiers de Shanghai à cause de l’épidémie de COVID-19.

Le baril de Brent cède 0,05% à 123,52 dollars le baril et celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) perd 0,14% à 121,94 dollars.

PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L’AGENDA DU 9 JUIN

PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT

USA 12h30 Inscriptions au chômage semaine au 210.000 200.000

4 juin

(Edité par Matthieu Protard et Kate Entringer)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.