fbpx

Dans le Grand Est, de cuisants échecs pour les macronistes



Dans le Grand Est, de cuisants échecs pour les macronistes

Les difficultés du mouvement macroniste s’illustrent de manière frappante dans quelques circonscriptions de la région Grand Est. Dans la vallée de la Fensch, marquée par la désindustrialisation des sites de Gandrange et Florange, le député sortant Modem – Ensemble!, Brahim Hammouche, n’arrive qu’en troisième position, avec 23,44% des voix. Il se trouve devancé par Céline Léger qui représente la Nupes (27,68%) et ne devrait pas se maintenir au second tour. D’autant qu’il est loin derrière le candidat contre lequel il s’était promis de batailler ferme : Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement National (RN), qui arrive en tête avec 35,17% des suffrages. Un coup dur.

Lire aussiLégislatives: Dans le Grand Est, l’atmosphère pesante de la campagne – Challenges



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.