fbpx

Face aux crises, la DG de l’OMC prudente sur de possibles accords



Face aux crises, la DG de l'OMC prudente sur de possibles accords

GENÈVE (Reuters) – La directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), Ngozi Okonjo-Iweala, s’est déclarée dimanche « prudemment optimiste » quant à la conclusion d’un ou deux accords mondiaux cette semaine à l’occasion de la réunion à Genève de plus de 100 ministres du Commerce, prévenant que des obstacles pourraient toutefois les entraver.

La femme politique nigériane a souligné à quel point le monde avait changé depuis la dernière conférence ministérielle de l’OMC, il y a près de cinq ans.

« J’aimerais pouvoir dire en mieux. C’est certainement devenu plus complexe », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse avant la réunion, en citant la pandémie de COVID-19, la guerre en Ukraine et les crises alimentaires et énergétiques majeures comme des éléments d’une « polycrise ».

Ngozi Okonjo-Iweala a exhorté les ministres du Commerce à faire un effort supplémentaire au cours des prochains jours pour parvenir à des accords tels que la réduction des subventions à la pêche, l’amélioration de l’accès aux vaccins contre le COVID-19 et la sécurité alimentaire, mais aussi pour engager une réforme de l’OMC elle-même.

« Permettez-moi d’être claire, même conclure un ou deux accords ne sera pas facile. La route sera cahoteuse et rocailleuse. Elle pourrait être minée », a déclaré Ngozi Okonjo-Iweala, tout en se disant « prudemment optimiste ».

(Reportage Emma Farge et Philip Blenkinsop, version française Benjamin Mallet)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.