fbpx

Baisse de la confiance dans les médias et de la consommation d’actualités, selon l’Institut Reuters



Baisse de la confiance dans les médias et de la consommation d'actualités, selon l'Institut Reuters

(Reuters) – Un nombre croissant de personnes évite de s’informer sur des sujets tels que la pandémie de coronavirus, l’invasion russe de l’Ukraine ou la crise du coût de la vie, et la confiance dans les médias est en baisse à travers le monde, montre un rapport publié mardi par le Reuters Institute for the Study of Journalism.

Alors que la majorité des personnes interrogées suivent régulièrement l’actualité, 38% ont déclaré qu’elles évitent souvent ou parfois les informations – contre 29% en 2017 – indique le Reuters Institute dans son rapport annuel sur l’actualité numérique. Environ 36% – en particulier les moins de 35 ans – affirment que l’actualité influence leur santé mentale.

La confiance dans les médias est également en baisse. En moyenne, 42% des personnes interrogées ont déclaré faire généralement confiance aux informations, ce chiffre a baissé dans près de la moitié des pays recensés dans le rapport et a augmenté dans sept d’entre eux.

« Un grand nombre de personnes considère que les médias sont soumis à une influence excessive des politiques, et seule une petite minorité croit que la plupart des organismes de presse font passer ce qui est le plus bénéfique pour la société avant leur propre intérêt commercial », écrit Rasmus Kleis Nielsen, directeur du Reuters Institute, dans le rapport.

Les jeunes accèdent de plus en plus aux informations via les réseaux sociaux comme TikTok, et ont un lien plus faible avec les médias traditionnels, montre le rapport.

Cette enquête, a été menée en ligne par le Reuters Institute auprès de 93.432 personnes et couvrait 46 marchés.

(Reportage Helen Coster; version française Camille Raynaud)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.