fbpx

Les actions en hausse, rassurées par le COVID-19 en Chine



Les actions en hausse, rassurées par le COVID-19 en Chine

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Wall Street est attendue en hausse et les Bourses européennes progressent à mi-séance mardi grâce à un regain d’optimisme sur la croissance mondiale alimenté par l’assouplissement des restrictions sanitaires en Chine.

Les contrats à terme signalent une progression de 0,65% pour le Dow Jones, de 0,58% pour le Standard & Poor’s-500 et de 0,47% pour le Nasdaq. À Paris, le CAC 40 gagne 1,34% à 6.128,45 vers 11h55 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,89% et à Londres, le FTSE s’adjuge 1,32%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 monte de 0,77%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,97% et le Stoxx 600 de 0,66%.

L’annonce dans la matinée d’une réduction de la durée de la quarantaine imposée aux voyageurs arrivant en Chine depuis l’étranger et de l’absence de nouveau cas local de transmission du SARS-CoV-2 à Pékin et Shanghaï est saluée sur les marchés mondiaux, les investisseurs reprenant un peu espoir sur les perspectives de croissance.

Cette nouvelle rassurante, qui contribue à la remontée des prix du pétrole et des métaux, occulte pour le moment les préoccupations liées à l’inflation et à la hausse des taux.

« Les marchés boursiers ne seront pas sortis d’affaire tant que les banques centrales n’auront pas modifié leur discours pour adopter une position moins agressive », a toutefois déclaré Salman Baig chez Unigestion.

Les investisseurs suivent de près les débats du Forum annuel de la Banque centrale européenne à Sintra, au Portugal, qui se tient jusqu’à mercredi.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, y a déclaré que le futur programme d’achats d’obligations de l’institution permettrait de réduire les coûts d’emprunt des Etats les plus vulnérables de la zone euro mais qu’il maintiendrait la pression sur les gouvernements pour qu’ils assainissent les finances publiques. LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

VALEURS EN EUROPE

Le secteur européen des matières premières gagne 1,77% et celui de l’énergie 2,58% grâce à la hausse des cours du brut et à l’espoir d’une reprise de la demande en Chine.

Les valeurs de l’industrie du luxe, qui dépendent de la Chine pour une grande partie de leurs revenus, sont également entourées: LVMH prend 2,10% et Richemont 1,7%.

Le titre Valeo monte de 2,80%, l’équipementier automobile ayant annoncé qu’il fournirait à BMW des composants destinés aux systèmes avancés d’aide à la conduite du constructeur allemand.

CHANGES/TAUX

Les variations sont limitées sur les grandes monnaies internationales alors que plusieurs chiffres de l’inflation en Allemagne, en France et dans la zone euro sont attendus dans la semaine.

Le dollar prend 0,11% face à un panier de devises de référence, dont l’euro, stable à 1,0569., Les rendements de référence de la zone euro montent d’environ onze points de base après les commentaires de Christine Lagarde, à 1,657% pour le Bund allemand à dix ans et 2,184% pour l’OAT française de même échéance.

PÉTROLE

Les cours pétroliers continuent de monter alors que les dirigeants du G7 sont convenus d’étudier un possible plafonnement des prix du pétrole et du gaz russes et que l’amélioration de la crise sanitaire en Chine laisse espérer une reprise de la demande chinoise.

Le Brent gagne 1,76% à 117,11 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 1,47% à 111,18 dollars.

(Rédigé par Laetitia Volga et Valentine Baldassari, édité par Jean-Stéphane Brosse)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.