fbpx

Les instantanés d’un photographe sur les routes du Tour de France


Semaine 1 – De Dunkerque à Aigle-Chatel

Accéder au diaporama (6)

EN IMAGES – Le photographe Jérémy Lempin a suivi de bout en bout l’édition 2022, tournant son objectif vers le public et les à-côtés de la mythique course cycliste. Il raconte ses plus belles et surprenantes rencontres.

Jérémy Lempin gare son Van à Aynac, petite commune rurale du Lot en région Occitanie. Cela fait maintenant trois semaines que ce photographe de 39 ans parcourt les routes de l’Est de la France avec un itinéraire bien précis, celui du Tour de France cycliste masculin. Il s’agit de la 109e édition dont le grand départ a eu lieu le 1er juillet dernier à Copenhague au Danemark. Après deux années perturbées par la pandémie, les spectateurs sont de nouveau autorisés à supporter les coureurs sur les routes du Tour. Alors tout au long du trajet, Jérémy Lempin n’a de cesse de se demander : « l’insouciance d’avant-Covid a-t-elle retrouvé au cœur la foule sa place de toujours ? »

Pour tenter d’y répondre, le photographe décide de partir à la rencontre du public, des fans, des supporters, des habitants, afin de leur donner la parole et, au moyen de la photographie instantanée, de fixer les paysages, le patrimoine, les personnalités qui se détachent, les scènes de liesse, les sourires…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.