fbpx

Wall Street ouvre sans grand changement, vue sur les résultats et la Fed



Wall Street ouvre sans grand changement, vue sur les résultats et la Fed

(Reuters) – La Bourse de New York a ouvert sans grand changement lundi, l’attention des investisseurs étant portée sur les résultats d’entreprises avant la réunion politique de deux jours de la Réserve fédérale (Fed).

Quelques minutes après l’ouverture, l’indice Dow Jones gagne 42,9 points, soit 0,13% à 31.942,19 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, est stable à 3.961,98 points.

Le Nasdaq Composite perd 0,16%, soit 18,802 points à 11.815,31.

La Banque centrale européenne (BCE) a relevé la semaine dernière ses trois taux directeurs de 50 points de base afin de lutter contre une inflation galopante en zone euro.

Les investisseurs sont désormais tournés vers la Fed, dont les responsables doivent se réunir mercredi pour annoncer, selon les observateurs du marché, une remontée des taux à 75 points de base, mettant ainsi un terme au soutien monétaire qu’elle avait fourni à l’économie américaine en pleine crise du coronavirus.

Une telle hausse fait néanmoins redouter un basculement de l’économie dans une récession.

Janet Yellen, secrétaire au Trésor américaine, a déclaré dimanche que la croissance économique ralentissait mais qu’une récession n’était cependant pas inévitable.

« La morosité croissante sur les perspectives de l’économie mondiale devrait persister dans les mois à venir tandis que les craintes relatives à une inflation élevée, à la hausse des taux d’intérêt et au gaz russe en Europe continuent de peser sur le sentiment (des marchés) », a commenté Mark Haefele, directeur des investissements de Global Wealth Management chez UBS.

« Les risques de récession augmentent, mais nous recommandons aux investisseurs d’éviter de se positionner sur un scénario unique. »

Paolo Zanghieri de Generali Investments a ajouté que « les signes d’un ralentissement matériel de l’économie devraient faire pencher la balance en faveur d’une hausse de 50 points de base (en septembre), suivie d’une autre en novembre et décembre. »

De nombreux résultats de la Big Tech – dont Apple, Amazon, Alphabet, Microsoft et Meta Platforms -, très attendus par les investisseurs, seront publiés cette semaine.

Du côté des valeurs, Uber perd 0,81% dans les premiers échanges après être parvenu à un accord avec la justice américaine en admettant qu’il n’avait pas signalé à la Federal Trade Commission (FTC) le piratage de données de 57 millions d’utilisateurs en 2016.

Newmonth reculait de 3,79%, la société minière ayant annoncé une chute d’environ 41% de son bénéfice ajusté trimestriel, impacté par la baisse du cours de l’or.

(Rédigé par Olivier Cherfan et Juliette Portala, édité par Kate Entringer)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.