fbpx

Vers une consolidation des Bourses européennes à l’ouverture



Vers une consolidation des Bourses européennes à l'ouverture

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues en légère baisse lundi à l’ouverture après avoir affiché de solides performances la semaine dernière et avant la parution des indices PMI en zone euro dans la matinée.

Les premières indications disponibles donnent un recul de 0,33% pour le CAC 40 parisien, de 0,27% pour le Dax à Francfort, de 0,29% pour le FTSE à Londres et de 0,3% pour l’EuroStoxx 50.

Le Stoxx 600 a enregistré en juillet sa première hausse mensuelle en quatre mois, une série de bons résultats d’entreprises européennes et de solides données économiques ayant compensé les craintes liées à une éventuelle récession.

Les investisseurs se mettent par ailleurs à espérer que la Réserve fédérale (Fed) et d’autres grandes banques centrales ralentissent le rythme de leur resserrement monétaire du fait du ralentissement de la croissance économique.

Selon l’indice PMI calculé par Caixin-Markit, l’activité du secteur manufacturier en Chine a progressé à un rythme plus lent que prévu en juillet en raison de la faiblesse persistante de la demande et du COVID-19.

L’indice est ressorti à 50,4 le mois dernier, contre 51,7 en juin et 51,5 pour le consensus.

En Europe, les investisseurs suivront la publication à partir de 07h50 GMT des indices PMI manufacturiers définitifs pour le mois de juillet, avant celle de l’indice américain ISM manufacturier à 14h00 GMT.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse vendredi, portée par les prévisions positives d’Apple et d’Amazon.

L’indice Dow Jones a gagné 0,97% à 32.845,13 points, le S&P-500 a pris 1,42%, à 4.130,29 points et le Nasdaq Composite a avancé de 1,88% à 12.390,69 points.

Sur le mois de juillet, le S&P 500 a gagné environ 9,1%, soit son plus grand gain mensuel depuis novembre 2020, tandis que le Nasdaq a bondi d’environ 12,3%, sa meilleure performance mensuelle depuis avril 2020.

La plupart des grands indices sectoriels du S&P-500 ont terminé en hausse, notamment celui de l’énergie, porté par les bons résultats de Chevron (+8,9%) et d’Exxon Mobil (+4,6%).

Apple a progressé de 3,3% après avoir noté des améliorations sur le front des pénuries de composants et une demande d’iPhone soutenue malgré le contexte d’inflation.

Amazon était également à la hausse (+10,4%) après avoir prévu un bond de ses revenus au troisième trimestre grâce à l’augmentation des frais liés à ses abonnements à son programme de fidélité Prime.

Les contrats à terme signalent un repli d’environ 0,4% à l’ouverture.

EN ASIE

A Tokyo, le Nikkei avance de 0,6% bien que des résultats de sociétés en demi-teinte et l’incertitude concernant la croissance mondiale limitent les gains.

Côté valeurs, Sony abandonne 3,33% après avoir revu à la baisse sa prévision de bénéfice dû à une demande moindre et Fujitsu chute de 6,67% après avoir annoncé une forte baisse de son bénéfice d’exploitation pour le premier trimestre.

Les Bourses chinoises évoluent en hausse, le président de l’autorité des marchés financiers ayant déclaré qu’elle fera de la stabilité des opérations du marché des capitaux une priorité absolue.

CHANGES/TAUX

Le dollar est en petite baisse face à un panier de devises deréférence (-0,12%) en raison des spéculations sur un ralentissement du rythme de hausse de taux de la Fed.

L’euro est stable à 1,0228 dollar

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans progresse à 2,6721% après être tombé vendredi au plus bas depuis quatre mois à 2,618%.

PÉTROLE

Le ralentissement de l’activité manufacturière en Chine et au Japon le mois dernier pèse sur le marché du pétrole, en accentuant les craintes sur la demande.

Le Brent perd 1% à 102,93 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,32% à 97,32 dollars.

(Rédigé par Laetitia Volga, édité par Matthieu Protard)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.