fbpx

Comment les géants français du CAC 40 défient la conjoncture et enchaînent les records


Les grands groupes utilisent leurs fonds en se lançant dans des acquisitions. 25342315/maximeadow – Fotolia

DÉCRYPTAGE – Dans un contexte macroéconomique et géopolitique inquiétant, tous ont vu leurs ventes augmenter, et les trois quarts affichent des profits en hausse. De quoi aborder la fin d’année en grande forme.

Flambée des prix des matières premières, pénurie de composants, remontée des taux, chaos de la chaîne logistique mondiale, guerre en Ukraine, reprise du Covid en Chine… le premier semestre n’a pas été une sinécure pour les fleurons français du CAC 40. Et pourtant, toutes ces difficultés ont laissé bien peu de cicatrices dans leurs comptes. Elles semblent avoir au contraire renforcé les quarante plus grandes entreprises françaises. Celles-ci ont surpris en publiant, pour la troisième fois en un an et demi, des profits records.

Le résultat net cumulé des quarante plus grands groupes français a bondi de 29 %, à 77 milliards d’euros, contre près de 60 milliards à la même période l’année dernière, qui était déjà un semestre record. Les profits ont progressé plus vite que le chiffre d’affaires cumulé, en hausse de 23 %.

Les quarante plus grandes entreprises françaises ont toutes vu leur activité progresser. Les trois quarts affichent une croissance de leurs profits, et seules deux sont en pertes…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.