fbpx

Des conditions idéales pour les 32es nuits des étoiles


Cette année, environ 200.000 personnes sont attendues pour les 32es Nuits des étoiles. Domaine public via pxhere.com

DÉCRYPTAGE – Jusqu’à dimanche soir, la baisse de la pollution lumineuse permet au ciel de nous dévoiler ses trésors.

Après deux années où elles furent tronquées par la pandémie de Covid-19, les Nuits des étoiles reviennent en grand pour cette 32e édition, qui a officiellement démarré ce vendredi 5 août. «Le nombre de manifestations avait été réduit de moitié ces dernières années, explique Olivier Las Vergnas, le président de l’Association française d’astronomie (AFA), qui organise. Cette année, plus de 500 événements sont organisés partout en France par des équipes d’astronomes amateurs.» Il s’agit de la plus forte mobilisation depuis sa création, et le programme complet est disponible sur le site de l’AFA, (afastronomie.fr). Environ 200.000 personnes sont attendues, soit plus du double qu’en 2021.

Mais cette édition 2022 est aussi placée sous le signe d’une autre nouvelle: «Pour la première fois, nous observons une amélioration sur le front de la pollution lumineuse, explique Olivier Las Vergnas. La politique d’extinction de l’éclairage public conduite dans 27 % des communes de plus de 100.000 habitants…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lire la suite
www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.