fbpx

Wall Street ouvre en baisse après le rapport mensuel sur l’emploi



Wall Street ouvre en baisse après le rapport mensuel sur l'emploi

(Reuters) – La Bourse de New York a ouvert en baisse vendredi après la publication de données solides sur l’emploi aux États-Unis qui viennent renforcer les arguments de la Réserve fédérale (Fed) en faveur d’un resserrement rapide de la politique monétaire.

Dans les premiers échanges, l’indice Dow Jones perd 141,05 points, soit 0,43% à 32.585,77 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, recule de 0,70% à 4.122,72 points.

Le Nasdaq Composite cède également 1,16%, soit 148,17 points à 12.572,41.

L’économie américaine a créé bien plus d’emplois qu’attendu en juillet et le taux de chômage est revenu à son niveau d’avant la pandémie de coronavirus à 3,5%, a révélé vendredi le rapport mensuel du département du Travail.

Ce rapport a fait état de 528.000 créations d’emplois non agricoles le mois dernier alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters en prévoyaient en moyenne 250.000 avec un taux de chômage inchangé à 3,6%.

« En fin de compte, cela donne le dessus à la Fed », a affirmé Peter Cardillo, économiste chez Spartan Capital Securities.

« Si nous obtenons un chiffre de plus comme celui-ci en août, la Fed pourrait augmenter (ses taux) de 75 points de base en septembre plutôt que 50 points de base », a-t-il ajouté.

Pour Paul Nolte, gestionnaire de portefeuille chez Kingsview Asset Management, les chiffres de l’inflation attendus la semaine prochaine « compléteront le tableau ».

« Le taux d’inflation va baisser, je suppose que nous descendrons peut-être à 5% ou 6% d’ici la fin de l’année. Mais le plus dur sera de passer de ces 5%-6% à 2% », a t-il dit.

Du côté des valeurs, Warner Bros. Discovery chute de 16,7% après avoir enregistré une perte nette de 3,4 milliards de dollars au deuxième trimestre et revu en baisse ses prévisions de bénéfice annuel.

Virgin Galactic, qui a annoncé avoir une nouvelle fois reporté ses premiers vols commerciaux du premier trimestre au deuxième trimestre 2023, perd 14,4%.

Lyft a dit prévoir un bénéfice d’exploitation ajusté d’un milliard de dollars pour 2024, après avoir annoncé un bénéfice trimestriel record et prend 4,4%.

Doordash grimpe de 3% après avoir relevé son objectif annuel de valeur brute des commandes.

AMC Entertainment Holdings cède 6,5% après avoir enregistré une perte plus importante que prévu au deuxième trimestre.

(Rédigé par Juliette Portala, édité par Jean-Stéphane Brosse)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.