fbpx

France: Plus de 2.600 cas de variole du singe, plus de 30.000 vaccinés, selon François Braun



France: Plus de 2.600 cas de variole du singe, plus de 30.000 vaccinés, selon François Braun

PARIS (Reuters) – Plus de 2.600 cas confirmés de variole du singe ont été recensés en France, où plus de 30.000 personnes ont déjà été vaccinées, a annoncé mercredi le ministre de la Santé, François Braun, en assurant que les stocks de vaccins étaient suffisants pour assurer la couverture de la population cible.

« Nous sommes à un peu plus de 2.600 cas confirmés en France, nous avons vacciné plus de 30.000 personnes et le rythme de vaccination s’accélère avec plus de 2.000 vaccinations par jour », a déclaré François Braun sur RTL.

Selon le ministre, la France dispose de suffisamment de doses pour couvrir les quelque 250.000 personnes éligibles à la vaccination préventive selon les critères définis par la Haute autorité de santé (HAS) début juillet.

« Ce que je peux dire, ce que je peux réaffirmer, c’est que parmi cette population cible de 250.000 personnes nous avons la possibilité de vacciner tout le monde », a dit François Braun sans donner de détails sur le nombre exact de doses disponibles.

La variole étant considérée comme une arme bactériologique, la France dispose de stocks stratégiques de vaccin contre la variole mais les informations à ce sujet sont couvertes par le secret défense.

Plus d’une centaine de centres de vaccination ont été ouverts en France pour assurer cette campagne de vaccination préventive et à compter de ce mercredi, cinq pharmacies d’officine situées en Ile-de-France, dans les Hauts-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur vont participer à la vaccination à titre de test.

« Nous voyons avec les pharmaciens qui ont été volontaires (…) si cela est réalisable dans les pharmacies, en respectant la chaîne d’acheminement de ce vaccin, qui est quelque chose d’un peu plus compliqué que le vaccin COVID », a expliqué François Braun.

« Nous préparons toutes nos capacités pour augmenter ce nombre de vaccinations de façon importante si jamais cette maladie s’étendait à la population générale », a précisé le ministre, en soulignant qu’il saisirait de nouveau la HAS en septembre pour « refaire le point ».

(Rédigé par Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse)



Lire la suite
www.challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.